Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une aventure en solitaire ,de plus de 7 heures.

par GillesM 31 Août 2012, 09:09

    Bonjour à toutes et tous,

aujourd'hui comme le titre le dit, je vais vous faire partager une rando d'une journée,un peu plus de 7h, prévue à la base sur 2 jours,mais ma soif de découverte va me donner les jambes et le souffle pour boucler cette rando sur la journée.

 

Pour moi c'est découverte totale,depuis le temps que j'admire ces montagnes d'en face il fallait que je vois l'envers du décor et dire qu'il aura fallu que j'attende 43 ans pour découvrir ses merveilles de la nature qui étaient à portée de moi.

 

Direction VAL-FREJUS.

 

RANDO: Le Lavoir 1900m / Col des Sarrasins 2844m / Fond du Barrage de Bissorte / Refuge des Marches 2182m/ Col des Batailléres 2787 m /Refuge du Mont Thabor2472m / Le Lavoir par les chalets du Mounioz.

dénivelé + 1787m / dénivelé - 1774m / Distance 23 kms env  / temps 7h20 ( donné 9h15) temps superbe,gelée au départ le matin, vent faible en altitude.

 

LUNDI 27 AOUT 2012.

DSC09867.JPG

 Je pends la piste qui va au refuge du Thabor,le départ est raide jusqu'au petit barrage ensuite je laisse le GR pour prendre la piste de la Losa.Le soleil est déjà présent en face.

DSC09869.JPG

Au premier petit pont je laisse la piste pour prendre le sentier sur ma droite marqué sur un rocher.

DSC09870.JPG

le sentier serpente l'alpage le long du ruisseau des Sarrasins, un chemin joliment tracé qui avale la pente gentiment.

DSC09873.JPG

Le versant en face avec la piste qui monte à La Vallée Etroite, en face au centre le Col de La Roue (que j'ai fait il n'y à pas longtemps).

DSC09876.JPG

DSC09881.JPG

D'étranges rochers se dessinent dans le bleu du ciel.

DSC09887.JPG

Ici je m'arrête un instant car c'est l'envers des montagnes que je vois de mon chalet,en partant de la droite droite le Roc rouge, le Grand signal,le grand Col du Grand Signal et la pointe des Sarrasins.Magnifique, je reviendrais faire le grand col cet automne.

DSC09892.JPG

Un des multiples lacs le long du sentier, emporté par mon élan et tout ce qui m'entoure,je perd la trace en me dirigeant vers les petits lacs.Je me pose, sort mes jumelles et la carte,effectivement le trace est sur le versant en face sur le Mont Cula.Je suivrai les lacs avant de rejoindre le sentier ,j'aperçois la croix du col en face c'est bon.

DSC09893.JPG 

au pied des lacs.

DSC09898.JPG

Je surplombe maintenant les jolis petit lacs,j'ai retrouvé le sentier en dessous du col.

DSC09901.JPG

la croix qui marque le col n'est plus-qu'a qqles mètres de moi, le chemin monte dur .

DSC09903.JPG

le COL des Sarrasins 2844m la croix se dresse devant moi dans un ciel magnifique.

Ce que je vais voir après me laissera figé,les yeux grand ouvert par toute cette immensité.

DSC09909.JPG

 

DSC09906

Le glacier de la meïje au centre.

DSC09907la Barre des Écrins en fond.

DSC09910.JPGLe Col.

je resterai la un peu le temps de contempler cette vue à 360°.DSC09912.JPG

Après une petite pause il est à peine plus de 10 h,j'amorce la descente,un chemin bien large parsemé de petits lacs tous différents m'amène en direction du barrage.

DSC09919.JPG

La descente est rapide, pas un chat,personne c'est même inquiétant à des moments.Un peu plus bas un lac bleu attire mon attention,je m'approche.

DSC09924.JPG  drôle de couleur pour ce petit point d'eau.

DSC09921

 dans la gueule du crocodile de pierre...

DSC09929.JPG

Le barrage de Bissorte apparaît lentement devant moi,je traverse le ruisseau des Marches pour m'en approcher.

DSC09935.JPG

magnifique, que dire de plus, un bleu surprenant.

DSC09936.JPG

En face ,mon terrain de jeu, on ne voit pas mon chalet car il est juste sur la droite ,je reconnais le plan du Clos au centre,la piste du Riamet en face.

DSC09944.JPG

Les montagnes grises en face:rocher Renod, pointe Renod,rocher des dents

DSC09941.jpg 

 11h30, après qqles photos je reprend ma route (si on peut dire) direction le refuge des Marches

DSC09946Le refuge juste en dessous.

C'est la que je prend la décision de continuer sur le tracé que j'ai fait à la maison,le logiciel de rando me donnait 4h30 pour faire le refuge des marches au lavoir via le col des batailléres.La chance me permet d'avoir du réseau pour téléphoner chez moi pour les avertir de mon choix,ma fille Alexandra suit ma progression sur une carte que je lui ai laissé.

12h00,je passe le refuge direction le lac des Batailléres.

DSC09949.JPGJe prends donc le GR du pays du tour du Thabor qui longe le ruisseau de Bissorte.

DSC09952.JPG

J'atteins un premier lac avant celui des Batailléres.

DSC09953.jpgLe lac des Bataillères 2422 m.

DSC09958.JPG

12h45, le ventre réclame, je m'accorde une pause pour manger un peu,le chemin devant moi me dit que le col il va falloir le gagner.A l'ombre du rocher je reprend tranquillement des forces.

Une ombre sur le sol me fait lever la tête.

DSC09962.JPG

2 AIGLES ROYAL ,tourne au dessus de moi en poussant des cris strident, juste le temps de saisir mon appareil de changer l'objectif et clac dans la boite.

DSC09967.JPGMagnifique non?

 DSC09969

( Elle est pour toi Pascal cette photo) ils tourneront un moment au dessus de moi comme par curiosité avant de regagner les roches en face,je les regardent s'éloigner,du grand spectacle.

Remis de mes émotions,il me faut reprendre mon chemin le col est encore loin.

13h00.

DSC09974.JPG

 Le lac des Bataillères vu de plus haut, les montagnes de Valmenier en face, immense.

DSC09976.JPG

La montée au col est difficile surtout après le casse-croûte de plus le soleil tape fort.

DSC09982.JPGle chemin est rude et n'en fini pas de grimper,à chaque fois que je crois atteindre le col,il me faut continuer de grimper encore et encore et ça continu d'accord d'accord(ça me rappelle une chanson ça).

DSC09984.JPG

Ce coup ci c'est le bon le très très désiré Col des Bataillères est enfin devant moi, au fur et à mesure que je progresse,le majestueux Cheval Blanc se découvre.

DSC09987.JPG

DSC09990.JPGLe col des Batailléres 2787m.

14H00, je pose mon sac au sol, je ne sent plus mes épaules,c'est vrai que j'avais pris un sac pour 2 jours.Maintenant jusqu'au Lavoir ce n'est que de la descente mais la descente n'est pas facile non plus les genoux commence à morfler un peu.Je profite d'un panorama magique et cela me rempli les batteries pour repartir.

DSC09992.JPGjoli non?

DSC09993.JPG

DSC09995.JPGEn bas au fond le lac long et le lac Ste Marguerite juste au dessus du refuge du Thabor,j'étais au pied de ces lacs il y a 15 jours.

Allez c'est parti pour la descente.

DSC09996.JPGIl reste de ça et la un peu de neige .

DSC00001

j'adore cette photo.

DSC00009.JPG

Cairn, le guide du randonneur peut être très utile en temps de neige et de brouillard,a nous de les garder debout au fil du temps .

Après une descente dure dure c'est un joli chemin qui se faufile de lac en lac avec du plat réparateur de genoux ça fait trop du bien.Ça y est, je rencontre enfin des gens,je ne suis plus seul, bcp de monde autour des lacs.

DSC00011.JPG 

l'affluent du lac long avec des pierres d'une couleur dont je ne sais pas décrire.

DSC00013.JPGEn face le col des bataillères  franchi récemment.

14h45, je m'offre une pause au refuge avec un rafraîchissement bien mérité et une merveilleuse tartelette aux myrtilles.

Il me reste maintenant encore une bonne heure pour rejoindre le lavoir par les chalets du Mounioz.

DSC00019Entre pierres et fleurs.

DSC09897

 petit cour d'eau rencontré le long de la rando;Ici du noir pour la roche et du vert pour la mousse.

DSC00006couleur or ici.

16H00, j'arrive au Lavoir,je me débarrasse de mon sac,troc mes chaussures contre mes baskets, un peu d'étirements , je me retourne et regarde autour de moi avant de pousser un cri, un cri mêlé de soulagement,de contentement de fierté aussi ?pour saluer UNE AVENTURE EN SOLITAIRE DE PLUS DE 7 HEURES.

Ci dessous quelques lignes que j'ai écrites le lendemain à mon chalet des lignes qui décrivent ce que j'ai ressenti et que je ressent chaque fois que je gravit un col un sommet .

 

La haut,

Bâton à la main, le sac sur le dos

Mon regard défie ce sommet qui m'attire

Le sentier serpente l'alpage qui me mène la-haut

De lacs en moraines de roches en éboulis j'admire

 

J'admire cet endroit ou nulle âme erre

A part celle d'un chamois qui me veille monté

La croix qui marque le repère signe la fin de la galère

Les jambes lourdes le coeur emballé, ça y est j'y suis arrivé

 

Les yeux enlarmés, je reste figé par tant de beauté

Le spectacle devant moi, les sommets qui se dressent m'envahissent

Je reste la, un instant le corps pris par toute cette immensité

Seul le vent qui souffle fort me rappelle que je vis

 

Ici, rien aucune loi à part celle de la montagne

En toutes saisons, par tous temps elle sait rester digne

Il faut être patient, prudent et surtout éviter l'orage pour avoir la gagne

Ici je suis bien, ici je suis moi, ici je suis digne

ici c'est tout simplement :

                     LA-HAUT

Gilles.

 

commentaires

warda 04/09/2012 17:03

Belle randonnée,belles photos ,Bravo!

GillesM 05/09/2012 13:20



merci



Benoit 31/08/2012 20:31

Coucou Gilles,
Très très joli reportage ...
Les herbes prennent des tonalités dorées, annonçant l'arrivée de l'automne !
Je partage ton émotion devant ces si beaux paysages de LA-HAUT !
A+

GillesM 01/09/2012 08:50



merci beaucoup.



pat 31/08/2012 20:29

Je suis sur que Papa doit etre fier! Savoir que de son chalet, de son coin de paradis qu'il nous a transmis comme un trésor,tu as écris ces quelques vers magnifiques!
Patricia.

GillesM 01/09/2012 08:50



merci pat



Haut de page